Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.



ifcsdance
Merci de vous inscrire ou vous connectez pour voire les liens et les images manquantes et aussi pour ajouter des sujets et des messages
Merci d'agréer

seringue




Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.

Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Belgique, Algerie, etc ........
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Notre nouveau Forum
Sondage
Vous êtes de sexe féminin ou masculin?
- Féminin
64%
 64% [ 1052 ]
- Masculin
36%
 36% [ 587 ]
Total des votes : 1639
Photo humour
Photo humour

Partagez | 
 

 Hyperthyroïdie [!!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FALOUJA
Membre actif
Membre actif
avatar

Messages : 27
Points : 227225
Ville d'IFCS : RABAT

MessageSujet: Hyperthyroïdie [!!]   Jeu 6 Oct - 20:50

Hyperthyroïdie


Physiopathologie

Une
imprégnation excessive des tissus en hormones thyroidiennes provoque un
hypermétabolisme de ces tissus. Une augmentation de la consommation en
O2 est corrélée expliquant la symptomatologie cardiaque.
L'hyperthyroïdie est en rapport dans la très grande majorité des cas
avec un trouble périphérique autonome.

On distingue :

Maladie de Basedow

Hyperfonctionnement
thyroïdien diffus indépendant de l’antéhypophyse de nature
auto-immunitaire. Il existe un terrain génétique favorable : les gènes
du système HLA, marqueurs génétiques du système tissulaire, sont un des
facteurs qui influencent la réactivité auto-immune; certains groupes
tissulaires (HLA B8-DR3) multiplient par trois le risque de maladie de
Basedow chez le type Caucasien.
La maladie se retrouve souvent en association avec des maladies auto-immunes endocriniennes (diabète insulino-dépendant).
Il
y a production d'autoanticorps appelés "anticorps thyréostimulants",
découverts en 1956 par Adams et Purves. Ils augmentent les étapes de la
synthèse hormonale et la libération des hormones thyroïdiennes.

Etiologie :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1 homme pour 6 femmes,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] pic de fréquence vers 20 ans et 50 ans,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] facteurs déclenchant d'origine psychologique le plus souvent.

Signes cliniques :·
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] amaigrissement rapide avec conservation de l'appétit,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] tachycardie constante et aggravée par l'effort (rythme sinusal parfois associé à une dyspnée d’effort),
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
goitre diffu et homogène, peu volumineux, de caractère battant,
frémissant à la palpation avec un souffle systolo-diastolique à
l'auscultation,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
l'exophtalmie, présente dans 1/3 des cas, est asymétrique et donne au
patient un regard "tragique"; elle n'est pas spécifique de la maladie et
est due à un oedème des muscles rétro-orbitaires qui poussent en avant
le globe oculaire, faisant apparaître le limbe sus et sous-cornée,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] autres symptômes : irritabilité, instabilité, thermophobie, soif, moiteur cutanée, diarrhée motrice.

Diagnostic biologique :· diminution de la TSH plasmatique constante,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] dosage de la FT4 (T4 libre) permet à lui seul le diagnostic dans 95 % des cas,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
dans des cas particuliers comme exophtalmie isolée, hyperthyroidie avec
sécrétion prédominante de T3, un test au TRH est réalisé.

Evolution et complications :
En
l'absence de traitements, des poussées entrecoupées de rémissions
peuvent aboutir à la guérison, malgré une mortalité de 10% par
complications :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
cardiothyréose c'est à dire une intoxication myocardique par les
hormones de la thyroïde; la fréquence cardiaque est généralement
augmentée et le muscle du cœur peut souffrir,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
exophtalmie maligne, protrusion irréductible, inocclusion palpébrale,
oedème palpébral, avec des complications telles que l'ulcère de cornée,
le névrite rétro-bulbaire ,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] rhumatologiques : périarthrite scapulo-humérale, ostéoporose chez la femme ménopausée,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
chez la femme enceinte : l'hyperthyroïdie est atténuée par la grossesse
(deuxième et troisième trimestre) mais l'aggravation brutale dans la
période post-natale est possible; retentissement sur le nouveau-né avec
risque d'hyperthyroïdies néonatales ou d'hypothyroïdies en cas de
présence d'anticorps bloquants chez la mère,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] crise aigüe thyrotoxique : mortelle en l'absence de traitement.

Traitement

Traitement symptomatique
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] repos, sédatifs et béta-bloquants.

Il n'y a pas de traitement étiologique. Le but est de réduire la thyrotoxicose et d'éviter les complications cardiaques.

Moyens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
les Anti-Thyroidiens de Synthèse (ATS) agissent en bloquant
l'organification de l'iodure. De plus ils peuvent peuvent agir en
périphérie, en bloquant la conversion de T4 en T3 (Basdène) et avoir une
action immunosuppressive à forte dose (Néomercazole). Ils peuvent avoir
comme effets secondaires : hypothyroïdie iatrogène réversible,
goitrigénèse, rechute de l’hyperthyroidie à l’arrêt de la cure
(estimation du risque de rechutes par dosage des immunoglobulines
thyréostimulantes).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les corticoïdes agissent en inhibant la conversion périphérique de T4 en T3.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
l'iode 131 entraîne une thyroïdectomie isotopique d'effet retardé.
L'iode 131 ne peut être utilisé en cas de non-fixation isotopique, est
sans risque carcinogène ni génétique mais contre-indiqué chez la femme
enceinte.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
la thyroïdectomie subtotale consiste en une lobectomie totale
unilatérale et en une lobectomie subtotale controlatérale. Il faut
préalablement réduire le volume du goitre et sa vascularisation par
l'utilisation préalable d'anti-thyroidiens de synthèse et une cure
d'iodure de potassium.

Indications :
Très globalement on peut établir pour
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les goitres volumineux, hétérogènes, plongeant ou fixant mal l'iode = chirurgie,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les sujets jeunes sans goitre, les sujets avec signes oculaires, les femmes enceintes = anti-thyroidiens de synthèse.

Adénome toxique

Thyréotoxicose sans signes oculaires associés liée à un nodule thyroïdien en hyperfonctionnement autonome.
Il représente 20 % des hyperthyroïdies et affecte la femme dans 80 % des cas.
Le
diagnostic est évoqué par la palpation d'un nodule cervical unique et
assuré par la fixation exclusive du marqueur scintigraphique au niveau
du nodule avec extinction du reste du parenchyme (nodule chaud
extinctif). Le principe thérapeutique est une lobectomie unilatérale.

Les goitres secondairement toxiques

Il existe deux formes difficilement identifiables par l'hétérogénéité des formes de goitres anciens:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] goitre basedowifié,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] goitre multi-hétéro-nodulaire toxique (plusieurs nodules froids avec plusieurs adénomes toxiques).
Le
traitement est de préférence chirurgical, après correction préalable de
la thyréotoxicose en cas de goitre basedowifié ou de nosologie
imprécise.

Hyperthyroïdies secondaires

Elles représentent 5 % des cas étiologiques :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] hyperthyroïdie secondaire due aux produits de contraste radiologiques, à certains traitements (exemple : Amiodarone),
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] thyroïdite silencieuse,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] thyréotoxicose factice (absorption cachée d'hormones thyroïdiennes),
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] rares : une môle hydatiforme, une tumeur trophoblastique, un carcinome thyroïdien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hyperthyroïdie [!!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HYPOTHYROIDIE CENTRALE/PERIPHERIQUE?
» Les maladies de la thyroïde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie. :: Cours + stages + examen + Polyvalents :: Endocrinologie :: Pathologies-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit