Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.



ifcsdance
Merci de vous inscrire ou vous connectez pour voire les liens et les images manquantes et aussi pour ajouter des sujets et des messages
Merci d'agréer

seringue




Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.

Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Belgique, Algerie, etc ........
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Notre nouveau Forum
Sondage
Vous êtes de sexe féminin ou masculin?
- Féminin
64%
 64% [ 1052 ]
- Masculin
36%
 36% [ 587 ]
Total des votes : 1639
Photo humour
Photo humour

Partagez | 
 

  Anatomie des organes des sens (important pour les 1er et 2 eme année)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FALOUJA
Membre actif
Membre actif
avatar

Messages : 27
Points : 215625
Ville d'IFCS : RABAT

MessageSujet: Anatomie des organes des sens (important pour les 1er et 2 eme année)   Jeu 6 Oct - 20:46

Anatomie des organes des sens


Anatomie de l'œil :


La longueur normale d'un oeil est de 24 mm.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'iris
donne la coloration de l'oeil, son orifice central au diamètre variable
(la pupille) contrôle le flux de lumière pénétrant dans l'oeil tel le
diaphragme d'un appareil photo.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La cornée est une membrane transparente très sensible et très fragile.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La conjonctive constitue le blanc de l'oeil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le cristallin est une lentille qui par sa déformation permet l'accommodation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La glande lacrymale secrète les larmes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La rétine tapisse le fond de l'oeil, elle est constituée de cellules photosensibles. Sa couleur est rosée. On individualise :
1-
la papille d'un diamètre de 1,5 mm qui correspond à la naissance du
nerf optique qui amène l'image au cerveau. C'est de cette papille
qu'émerge l'artère centrale de la rétine et où convergent les veines
rétiniennes.
2- la macula, à 1,5 mm de la papille, est le lieu où
convergent les rayons lumineux, c'est l'axe optique de l'oeil. Elle est
plus foncée que le reste de la rétine et est constituée de cellules
appelées cônes. Son rôle est capital dans la vision diurne, l'acuité
visuelle centrale (lecture) et dans la vision des couleurs.
3- la
rétine périphérique s'étend vers la périphérie en étant de moins en
moins riche en éléments nerveux. Elle est constituée de cellules
appelées bâtonnets. Elle est responsable de la vision nocturne et de la
vision dans le champ visuel périphérique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Anatomie de l'oreille


L'oreille comprend 3 parties (voir figure 1 ci-dessous) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] l'oreille externe avec le pavillon et le conduit auditif fermé par une membrane élastique (comme celle d'une peau de tambour)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] l'oreille moyenne qui
contient les osselets reliant le tympan à la fenêtre ovale et assurant
la transmission des vibrations du tympan. Elle se présente comme une
cavité prolongée en avant par la trompe d'Eustache qui aboutit dans le
pharynx, à chaque déglutition elle assure l'équilibre de pression entre
l'oreille moyenne et l'extérieur, condition indispensable à la mobilité
du tympan : son obstruction par les végétations adénoïdes chez l'enfant
pourra être la source d'infections : les otites moyennes ; son
obstruction lors d'un rhume diminue les capacités auditives.
En
arrière l'oreille moyenne communique avec les cellules mastoïdiennes
creusées dans l'os temporal, la mastoïdite correspond à leur infection.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] l'oreille interne, de forme complexe et agrandie sur la figure 1
Elle
comprend une cavité rigide de forme complexe, le labyrinthe osseux,
dans laquelle flotte un organe souple et creux de forme comparable : le
labyrinthe membraneux. Il contient deux liquides, l'endolymphe et la
périlymphe.
L'endolymphe occupe la cavité interne du labyrinthe
membraneux et, la périlymphe l'espace qui le sépare du labyrinthe
osseux. Deux membranes s'opposent à l'écoulement de la périlymphe dans
l'oreille moyenne : la fenêtre ovale, déjà citée, et la fenêtre ronde.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le labyrinthe est formé de deux parties : le limaçon et le vestibule.

Le vestibule membraneux comprend
deux cavités arrondies, l'utricule et le saccule, et trois canaux
semi-circulaires situés dans trois plans perpendiculaires Son rôle est
capital dans l'équilibre. Les canaux semi-circulaires occupent la plus
grande partie de l'oreille interne. Chaque canal contient un liquide et
des cils sensitifs reliés à des cellules réceptrices qui transmettent
les informations au cervelet. Son dysfonctionnement serait impliqué dans
la maladie de Méniére.

Les récepteurs vestibulaires comprennent
deux taches situées, l'une dans l'utricule, l'autre dans le saccule, et
trois crêtes situées dans des ampoules occupant la base des canaux
semi-circulaires
voir figure 2 et 3 ci-dessous :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les
récepteurs vestibulaires sont sensibles à la pesanteur, et la
disposition des canaux semi-circulaires dans trois plans
perpendiculaires est en rapport avec l'espace à trois dimensions. Si
notre tête occupe une position inhabituelle, les influx vestibulaires
tendent, par voie réflexe, à rectifier cette position. Privé de ses
labyrinthes l'homme serait incapable de se tenir debout.
Les
récepteurs vestibulaires sont également sensibles aux accélérations,
c'est-à-dire aux variations (positives ou négatives) de la vitesse. D'où
les troubles en tournant sur soi-même, ou dans un ascenseur lors du
démarrage ou de l'arrêt. Ces impressions sont dues aux déplacements de
l'endolymphe et à l'excitation des récepteurs qui en résulte.
En revanche, une vitesse constante (accélération nulle) laisse totalement insensible.
Le limaçon, ou cochlée
(voir figure 4), a la forme d'un petit Escargot dont la spirale décrit
un peu plus de deux tours et demi. Deux membranes divisent sa cavité en
trois parties :
la rampe vestibulaire, aboutissant à la fenêtre ovale
la rampe tympanique, aboutissant à la fenêtre ronde, et communiquant entre elles au sommet et renfermant de la périlymphe
Le canal cochléaire, situé entre les deux rampes, renferme de l'endolymphe.
Le
récepteur cochléaire, ou organe de Corti, est porté par une lame
épaisse, la membrane basilaire, qui sépare le canal cochléaire de la
rampe tympanique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La
membrane basilaire comprend une partie osseuse dans l'épaisseur de
laquelle est logée le ganglion spiral de Corti, et une partie souple qui
renferme des fibres élastiques transversales. La largeur de la bande
souple (et, par suite, la longueur des fibres qu'elle contient)
s'accroît régulièrement de la base au sommet du limaçon.
L'organe de
Corti est une bande sensorielle hélicoïdale, faite de cellules en
rapport avec des neurones dont les corps cellulaires sont situés dans le
ganglion spiral de Corti et dont les axones se regroupent en formant le
nerf cochléaire.

Les nerf cochléaire et vestibulaire s'unissent en donnant le nerf auditif ou VIII
Il
existe environ 30 000 fibres nerveuses dans chaque oreille. Ces fibres
transmettent des signaux au tronc cérébral et au cortex auditif du
cerveau.

Le récepteur cochléaire et l'audition :

La
chaîne des osselets transmet les vibrations du tympan à la fenêtre
ovale en les amplifiant. Il en résulte un mouvement de va-et-vient de la
périlymphe (chaque fois que la fenêtre ovale se déprime, la fenêtre
ronde se bombe, et inversement) qui déforme le canal cochléaire et fait
vibrer les fibres élastiques de la membrane basilaire.
La vibration
d'un groupe de fibres élastiques de la membrane basilaire excite le
segment l'organe de Corti situé à son contact. Il en résulte un influx
nerveux.

Le nez et l'olfaction


Les
fosses nasales constituent l'étage supérieur des voies respiratoires :
elles s'ouvrent à la fois vers l'extérieur (narines) et vers le pharynx
(narines internes, ou choanes). Elles ont une forme irrégulière due à
l'existence de trois cornets osseux, et communiquent par de petits
orifices avec les sinus des os avoisinants : frontal, ethmoïde,
sphénoïde, maxillaires.

La muqueuse qui tapisse les fosses
nasales est riche en vaisseaux sanguins, d'où sa couleur rose. Elle
renferme de nombreuses glandes à mucus qui la maintiennent constamment
humide. Cette muqueuse réchauffe, humidifie et filtre partiellement
l'air inspiré.

A la muqueuse rose s'oppose la muqueuse jaune, à
rôle sensoriel. Celle-ci forme sur le cornet supérieur une tache de
l'ordre du centimètre carré. Elle est pauvre en vaisseaux et en glandes,
mais elle contient les terminaisons nerveuses du nerf olfactif
Cette
zone olfactive est sensible à certaines substances solubles dans le
mucus nasal. Quand le mucus est rare (par temps sec), l'olfaction est
moins bonne. Quand, au contraire, le mucus est trop abondant (en cas de
rhume), l'odorat disparaît quasiment.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cet
odorat permet de contrôler l'air inspiré. En réalité, ce contrôle est
très imparfait : ainsi l'oxyde de carbone est parfaitement inodore. De
plus il est très variable d'une personne à l'autre et selon les
circonstances : par exemple il est augmenté lors de la grossesse et
avant les règles et diminué chez le fumeur ou avec certains médicaments.
D'autre part, l'odorat joue un rôle majeur dans la gustation, les aliments sont plus sentis que véritablement goûtés.

L'inflammation
de la muqueuse nasale (rhume) peut se communiquer aux sinus voisins
(sinusite). Chez les enfants ou chez les personnes qui se mouchent trop
violemment et ne prennent pas la précaution de souffler d'une narine,
puis de l'autre, l'infection gagne la trompe d'Eustache, d'où elle peut
atteindre l'oreille moyenne (otite) et même les cellules mastoïdiennes
(mastoïdite)

La langue et la gustation


La
langue est un muscle très mobile recouvert d'une muqueuse rose
constamment humide, la surface est tapissée de papilles sensorielles,
les unes tactiles, les autres gustatives.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il y a deux sortes de papilles gustatives :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les papilles caliciformes, au nombre de neuf à douze, formant le V lingual
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les papilles fongiformes, petites et nombreuses, situées en avant du V et le long de ses branches.
Papilles caliciformes et fongiformes renferment des bourgeons gustatifs en relation avec le nerf du goût.
De même il existe deux sortes de papilles tactiles : les papilles filiformes et corolliformes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les bourgeons gustatifs sont sensibles à certaines substances liquides ou solides solubles dans la salive.
La gamme des saveurs se réduit à quatre seulement : amer, sucré, salé, acide.
Chacune d'elles correspond à une zone sensible de la langue et, probablement, à un certain type de bourgeon du goût.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce manque de diversité des saveurs est compensé par l'intervention d'autres sens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] le bouquet des vins, l'arôme du café donnent des sensations olfactives.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les saveurs farineuses sont en réalité des sensations tactiles
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les saveurs croustillantes ou gazeuses sont des sensations tactiles et auditives.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] les saveurs fraîches ou brûlantes sont des sensations thermiques.
Toutes
ces stimulations sensitives s'ajoutent pour donner du goût aux aliments
et déclencher par voie réflexe la sécrétion de la salive et du suc
gastrique.

Le sens du goût s'affine avec l'habitude et avec l'âge, en quelque sorte il faut de l'entraînement.
Il
s'affaiblit par l'abus des mets épicés, de l'alcool et du tabac, dans
certaines circonstances (médicaments, mycose de la bouche, rhume,
etc...).
Il augmente avec certaines substances telles le glutamate
qui, ajouté à certains aliments (aliments préparés, en sachets ou en
boîtes), abaisse le seuil d'excitabilité des récepteurs gustatifs.
La mobilité de l'oeil



La mobilité de l'oeil est assurée par 6 muscles : 4 droits et 2 obliques.
La
paralysie d'un ou de plusieurs de ces muscles entraînera un strabisme
dont ce n'est pas la seule cause, et à contrario l'intervention sur ces
muscles pourra corriger certains strabismes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anatomie des organes des sens (important pour les 1er et 2 eme année)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message Important pour tous les membres du forum
» les exorcistes font un travail important pour l'Eglise
» THEME 8 - Sujet 1 - DON D'ORGANE
» Quel sentiment est pour vous le plus difficile à vivre ?
» Rendez vous important, pour du boulot.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie. :: Cours + stages + examen + Polyvalents :: Anatomie et Physiologie-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit