Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.



ifcsdance
Merci de vous inscrire ou vous connectez pour voire les liens et les images manquantes et aussi pour ajouter des sujets et des messages
Merci d'agréer

seringue




Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.

Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Belgique, Algerie, etc ........
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Notre nouveau Forum
Sondage
Vous êtes de sexe féminin ou masculin?
- Féminin
64%
 64% [ 1052 ]
- Masculin
36%
 36% [ 587 ]
Total des votes : 1639
Photo humour
Photo humour

Partagez | 
 

 L'hypophyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oussama
Admin
Admin
avatar

Cheval
Messages : 366
Points : 305920
Age : 27
Ville d'IFCS : Marrakech

MessageSujet: L'hypophyse    Mar 22 Fév - 19:49

L'hypophyse


Version
imprimable



L'hypophyse est une petite glande pendue au plancher du
troisième ventricule par une tige étroite, la tige pituitaire, et logée dans la
selle turcique creusée sur le corps du sphénoïde. Son poids est de 0,60 g, sa taille celle d'un
pois.


Elle est constituée de trois parties, dont les fonctions sont
totalement différentes: le lobe antérieur, le lobe intermédiaire, et le lobe
postérieur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le lobe antérieur


Le lobe antérieur de l'hypophyse ou antéhypophyse est
formé de deux sortes de cellules: les cellules chromophiles, riches en
granulations, soit acidophiles (40% des cellules antéhypophysaires), soit
basophiles (10% des cellules) et les cellules chromophobes (50% des
cellules) dépourvues de granulations.


L 'antéhypophyse sécrète de très nombreuses susbtances, hormones
vraies ou stimulines :


L'hormone de croissance: GH (Grow Hormon)


Elle est appelée aussi hormone somatotrope. Elle assure
un développement harmonieux du corps humain; elle est responsable de la taille
du sujet. Elle stimule donc la croissance et ceci par action spécifique sur les
cartilages de conjugaison qui s'hypertrophient considérablement sous son
action. L 'hypophysectomie entraîne l'arrêt de la croissance chez l'animal
jeune, l'administration excessive d'hormone somatotrope à un sujet normal en
voie de croissance entraîne un gigantisme.


L'hormone de croissance a en outre un rôle sur la cicatrisation.



Enfin elle a des fonctions métaboliques :


·
sur les protides: elle a une
action d'anabolisme et de synthèse des protides;


·
sur les glucides: elle a une
action hyperglycémiante car elle mobilise les sucres en provoquant la sécrétion
de gIucagon pancréatique ; .


·
sur les lipides: elle mobilise les
réserves lipidiques et favorise leur utilisation pour la synthèse des protides.



Les stimulines antéhypophysaires


Les stimulines sont des hormones, mais ayant pour cible une
cellule endocrine: elles sont donc une sorte d'intermédiaire, de messager.
Elles sont:


·
La cortico-stimuline ou A.C.T.H. :
elle stimule les zones fasciculée et réticulée de la corticosurrénale et la
sécrétion hormonale de ces zones ( cortisol et androgènes) ; en revanche, il
n'y a pas d'action de l'A.C.T.H. sur la sécrétion d'aldostérone. L'A.C.T.H.
stimule toutes les étapes de la formation des corticostéroïdes à partir du
cholestérol.


·
La thyréostimuline ou hormone
thyréotrope ou T.S.H. : elle augmente le poids et la vascularisation de la
thyroïde, elle stimule les cellules folliculaires et toutes les étapes de la
synthèse des hormones thyroïdiennes avec libération accrue de celles-ci.


·
Les gonadostimulines :


·
la F.S.H. : chez la femelle, la F.S.H. provoque la maturation
des follicules mais ne peut déclencher l'ovulation ( qui nécessite la L.H. ) ; chez le mâle, la F.S.H. stimule la
spermatogenèse ;


·
la L.H. : chez la femelle, elle provoque, en
synergie avec la F.S.H.,
l'ovulation, la formation du corps jaune et la sécrétion d'oestrogènes et de
progestérone ; chez le mâle, elle stimule le fonctionnement des cellules de
Leydig et la production d'hormone mâle; il est très remarquable de constater
que les gonadostimulines sont identiques dans les deux sexes, et que leur
action est différente chez l'homme et chez la femme ;


·
la prolactine: elle a une double
action sur les glandes mammaires. Elle a un effet mammotrope ( croissance des
glandes mammaires en synergie avec les oestrogènes, 1a progestérone et la S. T .H. ) et un effet
lactogénique (montée laiteuse et entretien de la lactation après
l'accouchement).


·
L ' existence des stimulines
explique l' atrophie des glandes endocrines constatée au cours des syndromes
d'insuffisance hypophysaire ou après hypophysectomie.


La posthypophyse (ou lobe postérieur)


Le lobe postérieur ou posthypophyse est constitué de cellules
spéciales, les pituicytes, entourées de cellules névrogliques.


Les hormones post-hypophysaires sont en réalité synthétisées
dans l'hypothalamus et le lobe postérieur de l'hypophyse n'est qu'un simple
lieu de stockage à partir duquel elles sont libérées dans la circulation.


Ces hormones sont au nombre de deux : la vasopressine (hormone
antidiurétique) et l'ocytocine.


La vasopressine (ou ADH)


Elle a deux actions :


-elle provoque une vasoconstriction ;


-elle a une action antidiurétique : elle règle la réabsorption
rénale de l'eau qu'elle tend à augmenter, par action au niveau du tube distal
et du tube collecteur de Bellini Elle tend en outre à augmenter l'élimination
urinaire du chlore et du sodium. Sa sécrétion est sous la dépendance de la
pression osmotique du sang artériel donc de la teneur en eau et en électrolytes
de celui-ci. toute augmentation de pression osmotique provoquant la sécrétion
de l'hormone et, inversement, toute diminution de pression osmotique freinant
la sécrétion de vasopressine. De la même façon, toute diminution du volume
sanguin circulant (hypovolémie par déshydratation ou hémorragie) déclenche, par
voie réflexe, à partir des volorécepteurs de l'oreillette, une sécrétion d'A.D.H.
L'altération de la post-hypophyse et surtout de l'hypothalamus entraîne un
diabète insipide, maladie caractérisée par une diurèse quotidienne
considérable.


L'alcool, le froid inhibent la sécrétion d'ADH


L'ocytocine


Elle provoque la contraction des fibres musculaires lisses et
notamment celles de l'utérus: à ce titre, elle joue un rôle fondamental dans
l'accouchement. Elle intervient également, en association avec la prolactine,
dans le déclenchement de la lactation. Une ocytocine de synthèse est utilisée
en obstétrique, notamment dans le post partum immédiat, c'est le syntocinon.

______________________________________________________________




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.foruminfirmier.com
 
L'hypophyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3ème oeil, glande pinéale, hypophyse... liens réels?
» systeme hypophysiotrope
» Végéta*isme et Homéopathie
» azoospermie, adénome hypophysaire et fertilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie. :: Cours + stages + examen + Polyvalents :: Endocrinologie :: Physiologie-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit