Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.



ifcsdance
Merci de vous inscrire ou vous connectez pour voire les liens et les images manquantes et aussi pour ajouter des sujets et des messages
Merci d'agréer

seringue




Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.

Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Belgique, Algerie, etc ........
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sondage
Vous êtes de sexe féminin ou masculin?
- Féminin
64%
 64% [ 1052 ]
- Masculin
36%
 36% [ 587 ]
Total des votes : 1639
Diapositifs d'oxygénation
Diapositifs d'oxygénation
faire un bondage
apprendre à faire un bandages
Nos téléchargements
Examen de la dentition et de la cavité buccale
Traumatisme crânien
Cours d’anatomie audio
Cours d'anatomie audio
Photo humour
Photo humour
Mozilla FireFox
Télécharger Mozilla FireFox

Partagez | 
 

 La température

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oussama
Admin
Admin
avatar

Cheval
Messages : 366
Points : 288620
Age : 27
Ville d'IFCS : Marrakech

MessageSujet: La température    Sam 4 Déc - 14:34

La température

Définition

Mesure de la température centrale du corps. En France, cette mesure s’exprime en degrés celsius. But

Vérifierl’homéothermie, apprécier un éventuel dérèglement, apprécierl’efficacité d’une thérapeutique. Une hyperthermie est définie par unetempérature centrale supérieure à 38C°. Une hypothermie par unetempérature inférieure à 35°.

Méthodes non invasives

Lamesure de la température centrale doit idéalement refléter celle del’hypothalamus qui est le centre régulateur de l’homéothermie. Pour cefaire plusieurs moyens sont à la disposition des soignants.

Les thermomètres à mercure

S’ilsont gardé la même forme, ils n’utilisent plus ce métal lourd qui estune source de pollution pour notre environnement et expose les patientsà des risques d’intoxications. Depuis le premier mars 1999, lesthermomètres à mercure sont interdits à la vente et ne sont donc plusprésents dans les établissements français.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Themomètre à mercure

Leprincipe reste identique avec les thermomètres qui gardent la mêmeforme (le mercure est remplacé par un mélange étain/gallium/indium). Lachaleur provoque une dilatation du liquide contenu dans un récipientgradué. A l’aide de cette échelle, la valeur de mesure est obtenueselon l’importance de la dilatation.

Ces thermomètres peuventêtre utilisés pour mesurer la température rectale, inguinale, axillaireet sub-linguale. En plus, pour des raisons d’hygiène, ils peuvent êtremunis d’étuis à usage unique.

En rectal : Secouer lethermomètre pour amener la colonne de liquide au plus bas. Demander aupatient de se placer en décubitus latéral, les jambes légèrementrepliées. Après avoir vérifié l’absence de lésion (ulcération,hémorroïdes) introduire la partie évasée du thermomètre dans le rectum.Après trois minutes, le thermomètre peut être retiré et la mesure lueen plaçant l’appareil à l’horizontale au niveau des yeux.
Cetteméthode nécessite la participation d’un patient coopérant. Chez lepatient agité, il est impératif de rester présent pendant toute ladurée de la mesure. Des mouvements intempestifs pourraient provoquerdes lésions et la rupture de l’appareil. Bien que ne contenant pas demercure, le thermomètre peut également poser des problèmes toxiquess’ajoutant aux lésions traumatiques. La méthode de mesure rectale estparfois mal acceptée par les patients, en particulier en pédiatrie.

En inguinal
:L’appareil est simplement placé dans le pli inguinal en écartant lestissus, afin de lui permettre un maintien atraumatique. Le patient doitêtre en décubitus dorsal strict et la mesure peut être relevée après uncontact de cinq minutes.

En axillaire : Lethermomètre sera placé dans le creux axillaire et maintenu en positionen ramenant le bras sur l’abdomen. Le temps de contact est estimé àcinq minutes. En sub-lingual : La partie évaséeest placée sous la langue et la bouche doit être fermée pendant cinqminutes avant lecture. Cette technique nécessitant la participationactive du patient, elle ne peut être réalisée chez le sujet inconscient.

Pour ces trois dernières méthodes, il est d’usage d’ajouter 0,5 C° à lavaleur obtenue afin qu’elle soit corrélée à la température centrale. Les thermomètres électroniques

Pourcertains, ils reproduisent la forme classique des thermomètres àmercure. Les sites de mesure sont les mêmes que pour les modèlesclassiques. Le principal avantage de ces nouveaux appareils estconstitué par un temps de mesure quasi instantané. En quelquessecondes, le résultat est affiché sur un écran à cristaux liquides.L’utilisation d’un thermomètre électronique par voie rectale constitueà l’heure actuelle la méthode de référence.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Thermomètre infra-rougeTrès utilisés en ce moment, les thermomètresélectroniques infrarouges permettent de mesurer la température d’unesurface. Ils sont donc utilisables aussi bien sur la peau, qu’au niveaudu tympan. L’appareil effectue une série de mesures en moins d’uneseconde et retient le résultat le plus élevé. Lorsque la mesure esteffectuée au niveau du tympan, il faut prendre soin de tirer légèrementl’oreille en arrière en la tenant par le pavillon. La sonde est alorsidéalement pointée vers le tympan. Il faut parfois confirmer une mesuredouteuse ou importante pour l’orientation thérapeutique. En effet,selon l’opérateur et l’orientation de la sonde des écarts de 0,5C° nesont pas rares avec cette méthode de mesure.

La température dela membrane tympanique est très proche de celle du liquide dans lequelbaigne l’hypothalamus (centre de thermorégulation de notre corps).Contrairement aux autres sites de mesures externes, la méthodetympanique est donc celle qui reflète avec le plus de précision latempérature centrale du corps (pour peu que la mesure prélevée soitelle-même fiable). La thermométrie de l’artère temporale

Toujoursà l’aide d’une sonde cutanée infrarouge, il est possible de mesurer latempérature en plaçant des capteurs au niveau des artères temporales.Cette méthode récente semble intéressante en particulier en pédiatrieoù elle permet une surveillance continue sans moyens invasifs.

Par extension, les principes de mesure infrarouge ont été développéspour donner naissance à de nouveaux produits. Le Termoflash LX-26 estconçu pour effectuer des mesures sans contact direct avec la peau (5 à15cm du front). Cette caractéristique est particulièrement intéressanteen matière d’hygiène et de confort pour le patient. Ce dernier ne seraplus dérangé, même s’il dort, et les risques de transmissions croiséessont prévenus par l’absence de contact
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les thermomètres à cristaux liquides

Lesthermomètres infrarouges possèdent des afficheurs à cristaux liquides.Mais d’autres modèles utilisent les propriétés des cristaux liquidesvis-à-vis de la chaleur pour afficher directement la température. Cesdispositifs sont souples et se placent sur le front. Différentessolutions de cristaux liquides réagissent à la chaleur et deviennentapparentes sur une échelle graduée. Cette méthode est assez peuemployée car peu sensible (elle manque de précision).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En pratique


  1. Laprise de température s’effectue dans un contexte neutre. Le patient nedoit pas avoir pratiqué une activité intense avant la mesure,l’atmosphère ambiante doit être tempérée.
  2. Attention aux variations physiologiques de la température qui sont à prendre en compte en fonction des résultats :


  • Le nycthémère. La température augmente de 0,5C° entre 6 heures et 15 heures.
  • Lesexe. Les femmes ont une température plus élevée de 0,2C° en moyenne.Température qui varie également en fonction du cycle ovarien. Ainsielle augmente de 0,5C° en seconde partie de cycle et en début degrossesse.


  • En décubitus et en position assise, la température est inférieure de 0,3 à 0,4C° par rapport à la position debout.

  1. Avecun thermomètre tympanique, effectuer une mesure sur l’oreille opposéepermet souvent de confirmer ou d’infirmer la première mesure.
  2. Attentionaux sites de mesure en fonction des pathologies. Il paraît évidentd’éviter les mesures tympaniques pour toute intervention céphalique parexemple.
  3. Attention aux systèmes électroniques. Ces derniersdemandent une maintenance régulière. Se conformer aux procédures envigueur dans l’établissement où ils sont utilisés.
  4. Il existedes thermomètres spécifiques pour les basses températures(hypothermies), dès lors que ces dernières sont inférieures à 35C°.
  5. Lesmesures sublinguales peuvent être influencées par l’ingestion récented’aliments ou de boissons. Il faut donc les réaliser à distance desrepas ou de toute ingestion.

Méthodes invasives


Lematériel qui permet les mesures invasives utilise deux principesphysiques pour effectuer des relèvements. La thermistance (larésistance d’un semi conducteur varie selon sa température) et lethermocouple (un assemblage de métaux crée une différence de potentielqui sera proportionnelle à la température). Il importe peu dedévelopper l’aspect technique de ces principes. Leur avantage majeurétant de permettre une mesure continue in situe. C’est unecaractéristique particulièrement intéressante pour certainesinterventions chirurgicales ou en service de réanimation.


Lematériel se présente soit sous forme de sondes spécialement prévues àcet effet et adaptées des usages spécifiques (sondes pédiatriques parexemple), soit intégré à des dispositifs préexistants (sondesurinaires, cathéters...). Un modèle de sonde peut servir à effectuerdes mesures sur différents sites.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sites de mesure


Nasopharynx

la sonde est posée sur la paroi pharyngée postérieure. Proche del’hypothalamus, ce site est diversement apprécié selon les opérateurs.Il expose au risque d’épistaxis et laisse souvent une grande partie dela sonde apparente et donc sujette à être accrochée accidentellement.
Oesophagien (rétro cardiaque


trèsfiable pour la température centrale, puisque les gros troncs artérielscardiaques sont en regard de la sonde. Les variations de températuresont donc décelées rapidement. En revanche, il faut que la sonde soitplacée avec précision, ce qui n’est pas toujours aisé. C’est un dessites les plus utilisés en réanimation.
Rectal : peu adapté,puisque ne reflétant qu’avec une grande inertie la températurecentrale. L’intérêt d’une mesure continue étant de déceler rapidementles variations de température, le site rectal n’est pas adéquat pour cetype de surveillance. Il reste pourtant assez fréquemment utilisé enréanimation.
Vésical


Certainessondes vésicales sont équipées de capteurs de température. Comme pourle site rectal, les valeurs souffrent d’une forte inertie. Elles sontégalement influencées par la diurèse. Un débit de 270 ml/h (soit unepolyurie) serait nécessaire pour que le délai de réponse soit optimal.Ses principaux avantages sont de limiter l’utilisation d’autres sondeset d’offrir un positionnement certain et une mobilité réduite (un pluspour la sécurité).
Intra vasculaire


certainscathéters, par exemple les sondes de Swan-Ganz sont équipées de sondesthermiques. Ces dernières sont utiles pour déterminer différents débitscardiaques, mais peuvent logiquement fournir des mesures detempérature. C’est un site très fiable, dont les inconvénients majeurset les complications sont liées à tous les risques afférents aux voiesveineuses centrales.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

______________________________________________________________




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ForumInfirmier.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.foruminfirmier.com
boubou
كاتبة
avatar

Messages : 24
Points : 249543

MessageSujet: Re: La température    Lun 6 Déc - 21:27

je te remercie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maroc2011
Admin
Admin
avatar

Messages : 57
Points : 243399
Ville d'IFCS : marrakech

MessageSujet: Re: La température    Mar 7 Déc - 14:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

______________________________________________________________




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroc2011.fr.Gd/
El-OuSs Dz
membre affectif
membre affectif
avatar

Messages : 68
Points : 243412
Ville d'IFCS : Marrakech

MessageSujet: Re: La température    Dim 6 Mar - 17:19

Les thermomètres sont éradiquer de la santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yassa
Débutant
Débutant
avatar

Cheval
Messages : 8
Points : 234310
Age : 39
Ville d'IFCS : algerie

MessageSujet: Re: La température    Jeu 17 Mar - 14:15

merci pour l'explication Salamate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La température    

Revenir en haut Aller en bas
 
La température
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» moyenne température annuelle à Lyon Bron
» Température optimale
» Forte hausse de température
» Température à l'air libre
» Quelle température choisir pour déshydrater ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie. :: Cours + stages + examen + Polyvalents :: Fiches techniques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Médecine