Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.



ifcsdance
Merci de vous inscrire ou vous connectez pour voire les liens et les images manquantes et aussi pour ajouter des sujets et des messages
Merci d'agréer

seringue




Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie.

Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Belgique, Algerie, etc ........
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Notre nouveau Forum
Sondage
Vous êtes de sexe féminin ou masculin?
- Féminin
64%
 64% [ 1052 ]
- Masculin
36%
 36% [ 587 ]
Total des votes : 1639
Photo humour
Photo humour

Partagez | 
 

 THERAPEUTIQUE HORMONALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maroc2011
Admin
Admin
avatar

Messages : 57
Points : 252699
Ville d'IFCS : marrakech

MessageSujet: THERAPEUTIQUE HORMONALE   Mer 1 Déc - 4:57

THERAPEUTIQUE HORMONALE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’hormone est une substance sécrétée par une glandeendocrine (thyroide, pancréas, glandes sexuelles…) ou élaborée par un tissu,diverse directement dans le sang et exerçant une action biologique spécifique sur la fonction d’un organe.

I- hormones thyroidiennes
Les hormones thyroidiennes sont représentées par la T3 et la T4.Dans le sang elles se lienten partie à des protéines de transport .seule la fraction hormonal libre estactive puisqu’elle peut diffuser dans les tissus, où une importante fraction deT4 se transforme par désiodation en T3 (hormone active) et en T3 reverseinactive.
La régulation de la fonction thyroidienne s’effectue àl’aide de plusieurs mécanismes dont le plus important est celui qui faitintervenir les deux hormones, thyréostimuline antéhypophysaire ou TSH ethormone hypothalamique ou TRH.
Les hormones thyroidiennes jouent un rôle indispensable auniveau de la croisance staturopondérale, au niveau du développement du SNC, dela consommation tissulaire d’oxygène.D’autre part, ellles accélèrent le rythmecardiaque.

Indications :
- hypothyroidies d’origine haute ou basse, complètes et/ouincomplète
- freination de la TSH (dans certains goitres)

Contreindications :
- absolues : cardiopathies décompensées, hyperthyroidies,angor rebelle aux traitements ante- angoreux
- relatives : troubles du rythme cardiaque, insuffisancecoronarienne

Lévothyroxines sodique (T4) L-THYROXINE, LEVOTHYROX cp, solbuv

II- hormones sexuelles
On distingue :
- les hormones sexuelles féminines : oestrogènes(folliculine) et les progestatifs (progestérones)
- les hormones masculines : androgènes

LES OESTROGENES
I- œstrogènes par voie percutanée : oestradiol
Indications :
Par voiepercutanée :
- chez la femme : ménaopause naturelle ou artificielle
- chez l’homme : cancer de la prostate

contre indications absolues : grossesse, antécédents oumaladies thrombo-emboliques(artérielles ou veineuses), coronaropathies,valvulopathies, HTA, pathologie cérébrale d’origine vasculaire,hémorragiesgénitales de cause indéterminée,connectivites,porphyries,otosclérose,affectionshépatiques sévères ou récentes avec cholestase, hyperlipidémies,diabète,tumeurs malignes du sein ou de l’utérus, tumeurs hypophysaires.

Estradiol 1.5 mg OESTROGEL gel p appl locale
Estradiol 2 mg ESTRADERM TTS 25yg/ 24 h dispositif transdermique
Estradiol 4 mg ESTRADERM TTS 50yg / 24 h dispositif transdermique

II- œstrogènes par voie vaginale
Indications :
· pour les associations avec le chlorquinaldol :
- vaginites surinfectées atrophiques, de toutes sortes et detoutes étiologies, à l’exception de celles d’origine gonococcique
- troubles trophiques vulvo-vaginaux en rapport avec unecarence en ostrogènes.
· Formes capsules gynécologiques :
- vaginites atrophiques
- retard de cicatrisations cervico-vaginales et vulvaires dedifférentes origines (ovarioprives, iatrogènes, post-irradiations,chirurgicales)
· formes crème gynécologiques :
Troubles atrophiques de la vulve, du vestibuleet de l’anneau vaginal.

Promestriène, chlorquinaldol COLPOSEPTINE cp vaginaux
Promestriène COLPOTROPHINE caps vaginaux, crème vaginale

III- œstrogènes parvoie générale
Indications :
- corrections des carences oestrogéniques : ménopausenaturelle ou artificielle (associés à un progestatif)
- vaginite de la petite fille (doses faibles)
- amélioration de la glaire cervicale (stérilité)
- cycle artificiel hormonal (en association avec unprogestatif)
- blocage de la lactation
- prévention de l’ostéoporose
- après ménopause ou après ovariectomie (bouffées de chaleur,ostéoporose, troubles trophiques génitaux)
- œstrogène injectables : œstrogène utilisés de façonexceptionnelle dans les hémorragies utérines sévères nécessitant un traitementd’urgence en dehors de la grossesse.

Contre indications absolues : grossesse, antécédents oumaladies thrombo-emboliques(artérielles ou veineuses), coronaropathies,valvulopathies, HTA, pathologie cérébrale d’origine vasculaire,hémorragiesgénitales de cause indéterminée,connectivites,porphyries,otosclérose,affectionshépatiques sévères ou récentes avec cholestase, hyperlipidémies,diabète,tumeurs malignes du sein ou de l’utérus, tumeurs hypophysaires.contre indiquéavec la troléandomycine (hépatite cholestatique)

Oestradiol 17-β ESTROFEM cp enrobé ; Estriol OVESTIN cp
Oestrogènes conjugué PREMARIN cp ; Oestradiol 25 mg OESTRADIOL RETARD sol huileuse

LES PROGESTATIFS
I- progestéronenaturelle et assimilée
Indications :
Formes orales :
- troubles liés à une insuffisance lutéale : syndrômeprémenstruel, irrégularités menstruelles par dysovulation ou anovulation,mastopathies bénignes, stérilité par insuffisance lutéale, méno-métrorragiesfonctionnelles ou par fibrome, préménopause, hyperplasie de l’endomètre
- menace d’avortement ou avortements à répétition parinsuffisance lutéale prouvée
- ménopause (en complément d’un traitement ostrogénique)

Formes injectables :
- même indication que la voie orale
- pour certains esters de la 17-hydroxyprogestérone :menace d’accouchement prématuré en rapport avec une hypermotilité utérine
Formes locales :
- pathologie mammaire bénigne : mastodynie, mastopathie,prévention des récidives des kystes et des adénofibromes du sein

Dydrogestérone DUPHASTON 10 cp
Progestérone naturelle micronisée UTROGESTAN caps orales et vaginales 100mg,200 mg
progestérone 25 mg PROGESTOGELgel p appl locale
Hydroxyprogestérone PROGESTERONE RETARD PHARLON 500mg/ 2ml sol huileuse IM
hydroxyprogestérone, 17 alpha-hépanoate 200 mg, progestérone50mg, alpha tocophérol palmitate 250mg sol huileuse TOCOGESTAN

II- progestatifs desynthèse
Indications :
- endométriose (traitement continu pendant 6 à 12 mois)
- insuffisance en progestérone (notamment pendant lapréménopause) :dysménorrhées, irrégularités menstruelles, syndromeprémenstruel, mastodynie…
- hémorragies fonctionnelles et hémorragies des fibromes
- troubles de la ménopause
- contraception progestative éventuellement
- hyperplasie de l’endomètre

Contreindications :
- antécédents thrombo-phlébitiques
- altération grave de la fonction hépatique (formes orales)
- diabète, en raison de la diminution de la tolérance auxglucides liée à une élévation des résistances périphériques à l’insuline
- premier mois de la grossesse (risque d’ambiguïté sexuellesurtout chez le fœtus de sexe mâle)
- allaitement

Médrogestone COLPRONE 5 cp
Nomégestrol LUTENYLcp sec
Promégestone SURGESTONE cp
Ethynodiol LUTOMETRODIOL cp
Noréthistérone NORLUTEN cp , PRIMOLUT-NOR cp sec

ANDROGENES
TESTOSTERONE ETDERIVES
Indications :
- hormonothérapie à visée générale
· hypogonadisme masculin, par déficit testiculaire primaire ougonadotrope, et hypogonadisme fonctionnel dû à des polytraumatismes
· état de dénutrition sévère de la sénescence en complémentd’un apportprotidique suffisant
· à doses trés élevées : aplasies médullaires

- hormonothérapie à visée locale
· chez l’homme : gynécomastie idiopathique, lichenscléro-atrophique balanopréputial
· chez la femme : lichen scléro-atrophique vulvaire

Contreindications :
- adénome et cancer prostatique
- insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, ou insuffisancehépatique sévère
- états d’agressivité
- enfants impubères
- cancer du sein chez l’homme
- grossesse (effets virilisants sur le fœtus)
- allaitement.

Mestérolone PROVIRONcpTestostérone undécanoate ANDRIOL caps ; Testostérone SUSTANON 250 sol huileuse inj. ; Testostéroneenanthate sol huil inj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroc2011.fr.Gd/
selma
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 133
Points : 291950

MessageSujet: Re: THERAPEUTIQUE HORMONALE   Mer 1 Déc - 19:59

Salamate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
عاشق الشماخ
Admin
Admin
avatar

Messages : 102
Points : 258115
Ville d'IFCS : Marrakech

MessageSujet: Re: THERAPEUTIQUE HORMONALE   Jeu 2 Déc - 19:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

______________________________________________________________




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] love is what best in life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THERAPEUTIQUE HORMONALE   

Revenir en haut Aller en bas
 
THERAPEUTIQUE HORMONALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biologie hormonale, cerveau et comportements
» Bilan hormonal pour Chéri
» La monogamie et la polygamie
» Le mythe des dangers de l'obésité
» Passage obligé - changement hormonal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum, Cours, Pratique, TD, stage des étudiants infirmiers au Maroc, France, Canada, Algerie. :: Cours + stages + examen + Polyvalents :: Pharmacologie-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit